Chez les Diaguitas

A partir de Hualfin, nous entrons dans l’une des régions occupées par le peuple Diaguita avant l’arrivée des Incas. Principales étapes : Amaicha del Valle, Tafi del Valle, Quilmes et Cafayate. Des musées archéologiques ainsi que des ruines témoignent des diverses manières de vivre dans ces vallées. Nous sommes en même temps introduits à une une histoire sanglante, partagée avec les Omaguacas de la vallée de Humahuaca que nous rencontrerons plus au Nord : histoires de luttes entre villages de différentes vallées, entre Diaguita et Incas, entre Incas et Espagnols, entre Espagnols et indépendantistes argentins. La ville forteresse de Quilmes a ainsi résisté pendant 130 ans à l’envahisseur espagnol. Une fois soumis et pour éviter toute rébellion future, les survivants furent déportés dans la banlieue de Buenos Aires, pour y fonder une ville du même nom. La légende raconte que les survivants de cette longue marche de plusieurs milliers de kilomètres décidèrent de ne plus avoir d’enfants, afin que leur peuple ne connaisse pas la servitude. Ironie du sort, Quilmes est aujourd’hui le lieu de production de la bière éponyme la plus connue et la plus vendue en Argentine…

Enfin  nous sommes témoins de la lutte actuelle pour des droits antérieurs à la colonisation de communautés qui se rassemblent sous la bannière “indigène”. Des tracts, ou les histoires racontées par les guides locaux (sur des sites nationaux) nous font sentir de fortes tensions. Avec tous ces conflits, il n’est pas très étonnant de constater le peu de fouilles sur ces sites (par exemple, 85% de la cité de Quilmes serait encore sous terre) et le caractère fantaisiste de certaines reconstructions et restaurations. D’ailleurs, à chaque village son musée : à Amaicha del Valle, un artiste local a créé un curieux musée géologique, anthropologique et artistique, selon les caractéristiques de sa culture. A Cafayate, un musée privé rassemble un petit trésor : des milliers de pièces récoltées par un passionné.

Afficher l'album

Toute cette région vit sous les auspices des Andes, ce qui fait le bonheur du motard : c’est par de petites routes virevoltantes que nous découvrons la Quebrada de las Conchas, près de Cafayate. Des montagnes vanille-framboise ou pistache-chocolat se disputent le paysage. Finalement, cette partie du voyage prend définitivement l’atmosphère de la dolce vita lorsque nous rencontrons les vignes de Cafayate. Nous apprécions notamment le cépage torrontés, qui ne se trouve plus qu’en Argentine : il a quitté l’Espagne après la crise du phylloxéra il y a plus d’un siècle.  Est-ce avant ou après la dégustation que Cathy s’est mise à chanter, dans un amphithéâtre naturel, un air du Don Giovanni de Mozart ??

Afficher l'album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>