Tour du lac Titicaca – La mission d’Escoma

22 octobre – Au Paraguay, en Argentine et en Bolivie, nous avons visité beaucoup de missions fondées au XVIII siècle par les jésuites. Dans la plupart des cas, elles ne sont plus actives. Escoma nous réserve au contraire la surprise d’une sorte de mission moderne et débordante d’activité. Dans ce petit village au Nord du lac Titicaca, quelques volontaires animent en effet une des 80 communautés de l’Opération Mato Grosso implantées en Amérique Latine et nous invitent à passer la nuit chez eux. Nous sommes très impressionnés par ce que nous découvrons.

Impressionnés d’abord par l’ampleur de leur travail et de la tâche à accomplir. Dans cette région très pauvre de la Bolivie, la terre n’est pas fertile, le climat est rigoureux, le travail rare hors des champs et les rares terres arables toutes déjà en culture ; les conditions sanitaires sont mauvaises et l’éducation reste balbutiante. Les familles survivent difficilement, les femmes devenant mères trop jeunes, les pères s’exilant pour trouver un emploi, les jeunes quittant la région pour la banlieue de La Paz où une autre forme de misère les attend. Quand elles ont un lopin de terre, les familles en tirent quelques kilos de pommes de terre, qui sont gelées et mises en réserve pour servir de nourriture tout au long de l’année sous forme de chuños. Que la météo soit mauvaise et c’est la catastrophe. Cette année par exemple, il n’a pas gelé assez longtemps pour que le procédé de conservation arrive à terme et la récolte a été en grande partie perdue. Les volontaires de l’opération Mato Grosso font face ici à la pauvreté sous sa forme la plus brute et ils aident ces familles de multiples manières. Dans des serres poussent des légumes pour améliorer les soupes ; une crèche permet aux mamans de cultiver la terre sans avoir leur enfant sur le dos. Pour les filles, des activités d’artisanat textile sont organisées ; leurs travaux seront vendus à La Paz. Les garçons font surtout de la menuiserie et de la sculpture. C’est la seconde génération maintenant qui travaille, sous la garde de la première génération qui vit de cette activité dans une coopérative installée au sein même de la communauté.

Nous sommes impressionnés ensuite par la qualité artistique du travail de menuiserie et de sculpture que réalisent les jeunes boliviens en apprentissage ainsi que les professionnels qui travaillent au sein de la coopérative. C’est d’ailleurs un succès et les commandes se succèdent. Les œuvres artistiques sont si belles qu’on leur commande des chaires pour des cathédrales ou des statues pour des églises. Vers 21h, nous partons faire une visite des ateliers. Trois jeunes gens y travaillent encore ; leur regard brille quand ils nous montrent l’avancement de la vierge à l’enfant qu’ils sont en train de sculpter.

2013-10-22-Presquile-de-Capachica-048.jpgNous sommes Impressionnés enfin par la force des volontaires qui travaillent ici.  Si le travail artistique, la vie en communauté ou la place importante de la religion nous font penser aux anciennes missions jésuites, l’Opération Mato Grosso est pourtant une ONG qui n’est reliée à aucune église particulière. Les volontaires, parfois mariés et avec enfants, ne sont pas de nouveaux missionnaires et doivent vivre de leur travail sur place et des fonds qui sont levés en Italie par d’autres volontaires de l’ONG. Chapeau !

2013-11-30-carte-escoma-002.jpgNous passons une bonne soirée à la mission. Le padre Valentino – jeune prêtre dynamique et charmant d’une paroisse distante d’une journée de voiture – nous dessine avec Emmanuel, le responsable de la Communauté, un itinéraire pour découvrir une partie des yungas avant de revenir vers La Paz. Le dessin vaut le détour…

Grégoire découvre les nouvelles cartes de la dernière version du Uno  le temps de quelques parties bien enjouées avec les jeunes hébergés dans la maison commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>