Parinacota

Premier novembre – Parinacota, c’est comme un petit paradis. Nous plantons la tente face à une lagune dans laquelle se reflète le cône parfait d’un volcan. Seuls les cris des oiseaux qui vivent ici troublent le silence. Une journée de marche nous fait passer de lagunes en lagunes sous le regard tranquille des alpaguas.

Des viscachas vivent dans les rochers. Bien plus nombreux que les habitants du village, ils ont un comportement très pratique pour le photographe : croyant sans doute passer inaperçus, ils arrêtent de bouger et restent immobiles !

 

Seules ombres au tableau : une fissure sur le cadre de la mule (le DR650) que nous avons repérée en partant de Sajama et qui nous préoccupe, et une bonne insolation / indigestion / coup de froid de Grégoire, malade pendant deux jours … Heureusement, le camping par -10° et le soleil de 4400 mètres ont favorisé une récupération rapide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>