Hors temps

17 février – Des mains en couleur et en négatif. Des mains gauches surtout, quelques mains droites. Des mains de femmes, d’hommes et d’enfants. Une main à 6 doigts. Une main en noir et jaune.

2014-02-17 Cuevas las manos 031Au fond d’un canyon, ces mains dressées vers le haut semblent nous faire signe depuis leurs 9 000 ans, nous englobant en un seul mouvement dirigé vers le ciel.

Auprès de ces mains, des scènes de chasse, des femelles guanacos qui attendent leurs petits et des animaux inconnus. Deux femmes sont représentées parturientes. Certaines peintures plus récentes mêlent aux mains des empreintes de nandou. D’autres enfin sont plus abstraites ; par leur dessin autant que par leur état de conservation, on les croirait réalisées hier.

Est-ce le fait de parcourir nous aussi la steppe de Patagonie en compagnie des guanacos et des nandous ? Est-ce le site et la majesté du canyon ? L’état des peintures ? La fatigue d’une grosse journée de moto ? En tous cas, nous expérimentons la relativité du temps : nous nous sentons les contemporains des hommes qui ont vécu ici, pris et compris dans un temps géologique et biologique dont le rythme nous dépasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>