Chavín de Huántar

17 avril – Les hauts plateaux que nous traversons regorgent de sites archéologiques précolombiens. Chavín de Huántar est le plus grand de la région. Vers 900 avant J.C, c’était une capitale importante qui contrôlait les vallées environnantes jusqu’à la côte et l’Amazone. Le centre cérémoniel est vaste, intimidant. Pour construire le dernier temple, le lit de la rivière a été détourné de plusieurs dizaines de mètres, ce qui témoigne d’une maîtrise rare de la construction et des systèmes de drainage.

2014-04-17 023Depuis cette rivière, nous atteignons d’abord une vaste place rectangulaire, dominée par un premier sanctuaire au portique bicolore sculpté. Toute la place était en pierres noires et blanches, les deux couleurs se regardant l’une l’autre de façon symétrique. Sur cette place, l’obélisque de Tello représentait la cosmogonie : sur ce grand monolithe, deux caïmans donnent naissance aux plantes et aux animaux. Un aigle s’envole, qui symbolise le lien avec le ciel, tandis que des coquillages font le lien entre la terre et la mer (on trouve des images sur : http://udel.edu/~roe/chavin.html#tello ).

Contournant ce premier ensemble, nous atteignons la partie plus sacrée et réservée aux élites : une première place circulaire décorée de bas reliefs et un ensemble de galeries souterraines. Les prêtres y mettaient en scène la présence divine par des jeux de lumières, des canaux d’eau souterrains dont la manipulation créait différents sons et des concerts de conques marines.

2014-04-17 004Dans l’axe de la place circulaire, au bout d’un escalier pentu, une des entrées du réseau de galeries souterraines mène au Lanzón de Chavin : un grand monolithe sculpté mi-homme mi-jaguar à la chevelure de serpents que des initiés pouvaient visiter après tout un rituel de purification. Avec les substances hallucinogènes ingérées pendant le rituel, et si les archéologues ont raison de penser qu’au-dessus de la pierre des animaux ou des hommes étaient sacrifiés – dont le sang coulait sur la sculpture – l’effet devait être saisissant.

2014-04-17 026

Enfin, autour des temples, enchâssés dans les murs, des tenons représentant des têtes mi-homme mi-jaguar aux crocs saillants ont été retrouvés.

Afficher l'album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>