Le temple aux mille marches

Le 14 juin à Yamadera.

P6141170Depuis que nous avons quitté la France, nous nous rendons compte à quel point notre manière habituelle de penser – qui pose d’un côté l’homme et de l’autre la nature – n’est pas communément partagée. Les croyances, les symboles, les rites, les religions, les manières de vivre que nous avons rencontrés en Amérique du Sud ou ici au Japon s’appuient sur, posent, partent d’un tout qui s’appelle la nature, et dont l’homme n’est qu’un élément parmi d’autres. Le fait de séparer l’homme et la nature, de les penser, de les vivre l’un sans l’autre, n’a pas vraiment de sens.

P6141129A Yamadera, la montagne sur laquelle est construite le temple aux mille marches est ainsi aussi sacrée que le temple en lui-même – un ensemble d’édifices construits depuis plus de mille ans le long du chemin qui conduit au sommet. Ici, édifices, sculptures, statues (tout ce qui est fait de main humaine) s’entremêle, s’harmonise, s’entre-pénètre avec la montagne, les pierres, les arbres, les fleurs, les feuilles, l’eau, et tout ce qui vient de la nature.

Les divinités que nous rencontrons dans les sous-bois brisent encore nos catégories. Quand nous demandons à nos amis japonais ce que sont ou qui sont les statuettes de pierre qui portent parfois des tabliers, ils nous expliquent que ce ne sont pas vraiment des dieux … mais pas non plus des hommes … ni des demi-dieux … Ce qui est certain, c’est qu’on peut leur adresser des prières et leur faire des cadeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>