Hors limites

Erren Nuur 329 au 19 août – Faire la course avec des antilopes Saïga dans le désert de Gobi, se baigner dans un lac entouré de dunes, découvrir une grotte sacrée au centre du Pays …. c’était tentant.

Mais …. il fallait y arriver, et ce ne fut pas de tout repos. Loin de là. Très loin de là. Très très loin de là…

Erren Nuur 40En quelques jours, nous avons appris à rouler chargés dans le sable, à préférer le hors piste à une piste défoncée, à retrouver notre chemin quand la piste disparaît, à trouver des points d’eau (parfois des abreuvoirs) et à nous protéger du soleil. Le parapluie que nous trainons depuis le Japon fait aussi office d’ombrelle, bien pratique quand il fait entre 45 et 50°. Chaque jour, nous avons l’impression d’avoir dépassé les limites de ce qui est possible en termes de pilotage et d’endurance. Mais ces dix jours vont crescendo, toujours plus éprouvants. Du point de vue de la conduite, les pistes de Mongolie sont excellentes : trous, bosses, boue, sable, pierriers, marches, ornières, pentes, … mais ce qui serait une sortie de bon niveau en enduro, nous devons l’enchaîner tous les jours, et ça crève. Alors, il faut gérer aussi les nerfs qui craquent !

 Seulement …. quand nous parcourons des dunes vierges pour arriver au lac, la fatigue est oubliée. Quand nous voyons les antilopes et que nous essayons de les suivre (elles courent quand même à 70 km/h !!), le chemin n’est plus une épreuve. Quand la lune se lève et éclaire l’espace sacré près duquel nous avons posé la tente, les courbatures disparaissent. Une caravane de chameaux sortis de nulle part ? La soif ne compte plus.

Dans le désert, au loin, nous voyons un nuage du fumée : une moto ? Non, c’est la version mongole de Bip Bip (the Road Runner). De près, c’est le corps ramassé d’un sanglier qui aurait été mis au régime et dont le poil aurait blanchi au soleil, avec la tête énorme de Alf (le héros extraterrestre du sitcom des années 80). Qu’elles sont drôles, ces antilopes !

2 réflexions au sujet de « Hors limites »

  1. Oh là là vous êtes incroyables! On vous embrasse bien fort, on vous souhaite du courage et encore plein de belles choses! À bientôt! Myrtille et Jérémie

  2. gros bisous et bon courage pour les derniers milliers de kilomètres qui vous restent! Natacha m’a dit que vous rentriez bientôt? : )))))) en attendant un très bon anniversaire avec un jour de retard, vous l’avez fêté dans le désert? prenez-soin de vous! je vous embrasse flo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>