L’usure du monde

 

L'usure du monde

Les chemins du monde usent, éliment,  émoussent. Si nous aimons toujours autant avoir notre auberge à la grande ourse, nos paletots et nos motos deviennent de plus en plus idéals. La mule compte ses 100 000 km, la chica glisse ses roues sur des roulements crevés, l’hiver souffle sa bise sibérienne sur le plateau anatolien. Oublions – pour le moment – notre soif d’Afrique et d’Asie. Nous poursuivrons notre rêve nomade plus tard. Nous rentrons !

10 réflexions au sujet de « L’usure du monde »

  1. Bonne fin de voyage a tous les deux ! J’ai l’impression que vous avez finalement pris la bonne decision a Almaty ! Passez de bonnes fetes de fin d’annee en France.
    A bientot.

  2. Bonjour Grégoire,

    Je suis tombée sur votre blog un peu par hasard. Le temps de la CREA est bien loin pour vous? moi j’y suis encore! Je vois que vous avez mis à profit votre départ de cette structure! Comme je vous envie d’avoir osé ce voyage. Mes aventures sont plus courtes mais néanmoins enrichissante puisque j’ai fait accession du Kilimandjaro il y a deux ans et cette année celle du Toubkal. Les voyages élèves l’âme et ouvre l’esprit et le cœur à l’Autre.
    Des amis proches sont partis en septembre dernier faire eux-aussi autour du monde pendant un an avec leurs 4 enfants dont mon filleul. Je lis régulièrement le récit de leurs découvertes et de cette formidable expérience de la vie au contact du monde.
    J’imagine combien on rentre « changé » d’une si belle aventure humaine ou avec un tout autre regard sur la société.
    Bon retour et merci de m’avoir fait un peu rêvé grâce à vos reportages et photos.
    Valérie

  3. Mon écrit a disparu….. J’essaie de recommencer……
    Alors ! Vous rentrez ?? J’ai hâte de vous revoir et de vous entendre…. à Notre dame de vaulx ou Vauclusotte !
    Faites bien attention… Les derniers kms sont contrairement aux apparences les plus difficiles et les plus dangereux……
    Bon noël en France !!!!
    Toute mon amitié pleine d’affection ,
    Bernadette ( la tante de Manu et christine)

  4. Bon retour !
    Soyez prudents sur les derniers kilomètres, merci pour toutes ces photos de beauté, de convivialité mais aussi de galère et de gadouille.
    Et comme les photos seront vendues à prix d’or vous pourrez vous payer deux GS Adventure pour l’Afrique et l’Asie ;-)

  5. La cote de tolérance est largement dépassée….
    Il faut savoir rentrer…
    Bon retour, redoublez de prudence sur les derniers kilomètres…
    C’est l’expérience qui parle !

  6. Je parlais justement hier de vous à une jeune fille qui revenait de 18 mois au Kazakstan. Je me demandais comment vous supportiez le froid alors qu’il vient tout juste de toucher la France. Profitez de votre itinérance. Apparemment beaucoup d’amis vous attendent en France. Il n’y a pas que la chaleur physique ici!

  7. « - Petit-Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
    Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
    - Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou »

    Bon retour !

  8. eh bé! soyez prudents les loulous, on vous attend avec impatience!!! bonne dernière ligne droite (ou presque!) plein de bisous pour vous réchauffer! florence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>